Image default
Immobilier

Investissement immobilier : neuf ou ancien, que choisir ?

Les frais de notaires et le montant des travaux peuvent se révéler importants pour l’achat d’un bien ancien même si le prix est moins élevé. Le neuf est livré clé en main, mais peut manquer de charme. Alors, comment se décider entre neuf et ancien lors d’un investissement immobilier ?

Des délais et des prix différents

Investir dans le neuf, c’est avoir la garantie d’un logement conforme aux dernières normes en matière d’isolation thermique, sonore, de revêtement et de plomberie. L’accès est également adapté aux personnes à mobilité réduite. Il faut cependant s’armer de patience, car il faut compter entre 18 et 30 mois entre la signature du contrat de réservation et la livraison du bien.

Un logement ancien correspondra plus aux personnes qui apprécient les biens authentiques avec du caractère. En outre, investir dans un tel bien présente souvent l’avantage d’avoir une localisation géographique proche des écoles et des commerces. La transaction est plus rapide, car les délais sont de trois mois en moyenne entre la signature du compromis de vente et l’emménagement des nouveaux propriétaires.
Investissement immobilier
Naturellement, investir dans le neuf demande un budget plus important que dans l’ancien, et les frais de notaires sont respectivement entre 2% et 3% et entre 7% et 8% du prix de vente total. En effet, la différence du prix au mètre carré peut atteindre 20%. Dans l’ancien, il est possible d’appliquer de ristournes allant de 10 000 à 15 000 euros sur le prix de départ, mais des travaux seront généralement à prévoir. Par contre, la fiscalité est plus avantageuse dans le neuf, avec la possibilité de bénéficier de l’exonération fiscale au cours des premières années après la fin des travaux. Il y également les économies sur les factures de chauffage et d’électricité.

Les aides financières possibles

Dans le neuf, il est possible de bénéficier de dispositifs d’aides avantageux. Le prêt à taux zéro (PTZ) permet à l’acquéreur de financer l’achat de son bien. Cependant, ce prêt ne couvre pas la totalité de l’achat, mais permet de compléter le montant manquant. Grâce à la loi Pinel, investir dans le neuf dans l’objectif de mettre le logement en location est profitable, avec à la clé une réduction d’impôt. En contrepartie, le propriétaire doit s’engager à louer son bien pour une durée comprise entre six et douze ans.

Les aides sont moins conséquentes pour l’ancien, car le PTZ, qui ne concerne que certaines villes, n’est accessible si l’acheteur envisage de faire des travaux importants. L’acheteur peut cependant profiter des avantages liés à la loi Malraux qui permet de réaliser des travaux de rénovation dans un logement situé dans un périmètre historique. Le plafond des travaux est de 400 000 euros.

Related Articles

Changer de syndic : un passage obligatoire !

Odile

Pourquoi est-il rentable d’investir dans l’immobilier ?

Irene

Quelques conseils pour acheter une maison

administrateur