Image default
Astuces et Conseils

Principe d’une micro station

La micro station d’épuration se répartit en trois grandes catégories à savoir les micros stations à boues activées appelées aussi micro stations à culture libre, sbr et à culture fixe. Celles-ci reprennent la technique la plus répandue en assainissement collectif et ils fonctionnent différemment. .

Comment fonctionne une micro station d’épuration ?

Une micro station est un outil que l’on doit installer dans le jardin afin qu’elle puisse traiter toutes les eaux usées venant de la maison. Elle est principalement utilisée pour la douche, le lavabo et les toilette. Elle fonctionne grâce à un système de boue activée. Elle est ensuite constituée d’une cuve avec de nombreux compartiments. Pour réaliser son rôle, ce dispositif procède à un traitement en plusieurs étapes. La première c’est le prétraitement dans un premier compartiment. Celle-ci consiste à séparer les éléments solides et liquides dans les eaux usées. On appelle cette étape la décantation. L’eau va se reposer dans la première cuve pour voir tous les éléments se détacher les uns des autres.

Une fois l’eau décantée, on passe par la seconde étape. Cette dernière est effectuée dans un deuxième compartiment qui est nommé bassin de réaction. Ce dernier permet d’éliminer les matières organiques, les nitrites et les nitrates. Lors de cette phase, l’eau sera traitée en laissant les boues activées faire leur travail.

Les autres étapes du micro station

Le fonctionnement de la micro station ne s’arrête pas. Il existe encore une troisième étape qui est la pré-clarification ou la décantation secondaire. Dans celle-ci, les matières restées dans l’eau seront retransposées dans le bassin de réaction. En même temps, l’eau est épurée et envoyé dans la dernière étape pour être clarifié. Concernant l’étape finale, l’eau sera nettoyé en profondeur afin d’éliminer les matières encore présentes. Une fois terminé, on pourra réutiliser l’eau parce qu’elle est propre.

Il faut dire que la micro station est très écologique et permet de limiter le gaspillage de l’eau.

 

Les catégories de micro stations d’épuration

La micro station d’épuration existe en diverses catégories. La première est la micro station à boue. Elle engendre plus de boues que les autres systèmes. Elle est très sensible aux variations de charges beaucoup plus marquées sur une habitation individuelle que sur une ville entière.

Puis, on a les micros stations dites SBR ou à réacteur biologique séquentiel qui sont une version évoluée des micros stations à boues activées. Dans ce type, un système électronique chargé relativement complexe permet de gérer des phases pendant lesquelles les eaux usées vont être traitées, décantées et enfin évacuées. L’usager peut donc régler ce système en fonction de ses besoins. La performance technologique des SBR est assurée et leurs performances épuratoires en général sans conteste.

Enfin, il existe les micros stations à culture fixée qui sont habituellement considérées comme la technologie la mieux adaptée à l’habitation individuelle. En effet, elles sont peu génératrices de boues, enregistrent les meilleurs résultats en termes de comportement sur les variations de charges. Cette famille de micro station repose sur trois phases notamment la décantation primaire, l’aération ou l’oxygénation et enfin la clarification ou la décantation finale.

Related Articles

Les documents du garant et l’acte de cautionnement

Irene

Location de voiture ancienne : comment ça marche ?

Tamby

Les différents travaux à prévoir avant de procéder à un déménagement

administrateur