Image default
Maison et Jardin

Guide sur l’isolation de la toiture : pourquoi, quand, avec quel matériau et comment réaliser les travaux ?

L’isolation de la toiture devait être une priorité pour le confort des occupants. En effet, le toit est responsable à 30% des pertes de chaleur dans une habitation. Autant dire qu’isoler cet élément c’est limiter ce gaspillage d’énergie. Voici justement les essentiels à savoir pour réussir ce genre d’isolation.

 

Quid de la déperdition thermique par le toit

Le toit est l’un des principaux points faibles d’une habitation en matière de déperdition thermique. Cet élément est à l’origine de 30% des pertes de la chaleur. Plusieurs causes permettent d’expliquer cette situation. D’abord  parce que le toit présente une grande surface de contact entre l’intérieur et l’extérieur. Ensuite, il y a le fait que la chaleur produite dans une habitation a tendance à monter. Par conséquence celle-ci s’accumule sous les toitures.

 

Sachez qu’il existe différentes méthodes pour évaluer la déperdition thermique dans une habitation. Elles permettent d’évaluer de façon exacte la perte de chaleur au niveau du toit, des murs, etc. L’emploi de la caméra thermique est l’une des techniques les plus intéressantes. Elle implique l’utilisation d’un thermograme qui détecte les ponts thermiques. Cet outil détecte aussi les défauts d’isolation pour une maison mal isolée.

 

Une fois les causes et les sources de déperdition identifiées, il est temps d’agir. L’isolation de la toiture reste d’ailleurs une opération préconisée par les experts en habitation. Elle vise à limiter les pertes de la chaleur par le toit.

 

Evidemment, il est recommandé de voir avec une entreprise spécialisée dans l’isolation la technique adaptée. Ce choix dépend en principe du fait que le toit est accessible ou pas. C’est aussi le moment idéal pour demander un devis isolation toiture. En principe, celui-ci est gratuit et sans engagement.

 

A quel moment isoler la toiture de sa maison ?

Il est évident qu’isoler une maison neuve reste la solution idéale pour le confort des occupants. Cela permet d’assurer une température régulière en été comme en hiver. Dans ce cadre, il faut respecter la réglementation thermique (RT) en vigueur pour partir sur une bonne base. Jusqu’à présent, celle qui s’applique est la RT2012 qui fixe une consommation énergétique <50 kWhep/an. Il faut toutefois s’attendre à un changement pour 2020 qui verra l’application de la RT2018.

 

Bien entendu, l’isolation de la toiture rime aussi avec rénovation. L’amélioration d’une habitation constitue en effet une occasion pour revoir l’isolation, notamment du toit. Il faut noter que l’isolation par l’intérieur n’est plus l’apanage des constructions neuves. Dorénavant, cette technique peut être adoptée en rénovation. Son seul inconvénient reste évidemment le compromis à faire en matière de surface habitable. Contrairement à l’isolation par l’extérieur, elle implique une perte de surface pour l’intérieur.

 

Quel que soit le moment choisi pour isoler la toiture, il vaut mieux confier les travaux à un expert. Cela permet de garantir une intervention de qualité. Seuls aussi des professionnels sont en mesure d’identifier le type d’isolant approprié. L’entreprise retenue doit avoir une bonne expérience des réglementations thermiques en vigueur. C’est une information à préciser lors de la demande de devis isolation toiture.

 

La décision à prendre est plus compliquée par rapport à l’isolation de la toiture d’une construction neuve. La prise des bonnes décisions thermiques dépend de la synergie entre les différents corps métiers assurant la construction.

 

Quel isolant pour la toiture ?

La laine de roche est l’un des isolants les plus choisis pour la toiture. Elle est proposée sous forme de panneaux ou en rouleaux. Cette matière s’obtient à partir de roche basaltique fondue qui donne un matelas de laines à la fin du processus. Ceux-ci ont la capacité d’emprisonner l’air. Ce type d’isolant propose un meilleur rapport d’isolation thermique/phonique. Par ailleurs, elle est ininflammable et perméable à la vapeur d’eau.

 

La laine de verre est recommandée pour l’isolation des combles. Elle est facile à poser car très maniable. C’est une matière imputrescible et ininflammable. Son grand avantage est sa capacité à absorber les bruits aériens et les chocs. Cependant, la pose de ce type d’isolant requiert de la prudence car il est irritant. De plus, il est nécessaire de poser un pare-vapeur pour la régulation de l’humidité intérieure.

 

Le polyuréthane est utilisé par les experts en isolation de chapes et extérieure. Il est constitué d’une structure alvéolaire emprisonnant un gaz plus isolant que l’air. Ce matériau se présente sous la forme de mousse pour isoler les joints de calfeutrement. Il possède une excellente résistance mécanique. A cela s’ajoute son excellente capacité en isolation acoustique et thermique.

 

Le polystyrène expansé et le polystyrène extrudé sont les concurrents directs du polyuréthane. Le premier propose une meilleure capacité d’isolation. C’est un matériau à la fois résistant et très léger. A la suite d’un devis isolation toiture, les experts recommandent souvent ce matériau pour les combles. Il faut évidemment préférer le polystyrène extrudé (XPS) à ce produit pour une meilleure performance en isolation. Le XPS propose un coefficient R de 4,5 m²/KW exigé par la législation.

 

Pour les écolos dans l’âme, l’ouate de cellulose demeure la solution idéale. C’est un isolant obtenu à partir de papier journal recyclé. Il est proposé en rouleaux ou sous forme de panneaux. En plus d’être un matériau écologique, l’ouate jouit d’une grande longévité. De plus, il propose une excellente isolation acoustique. Ce matériau est recommandé pour isoler les combles perdus.

 

Quelle technique d’isolation pour le toit

L’isolation par l’intérieur est la technique la plus répandue actuellement. Elle consiste à placer l’isolant entre la charpente et une cloison. Cette dernière est généralement montée sur une ossature métallique en cas d’absence d’une cloison originale. Il faut savoir que ce système d’isolation va réduire inévitablement l’espace intérieur. En plus de l’isolant, la création d’une nouvelle cloison réclame en effet de l’espace.

 

Le budget à prévoir dépend de l’isolant à choisir, de l’épaisseur de celui-ci mais aussi de la surface. Il faut ajouter à cela le coût de la main d’œuvre. La laine de roche et la laine de verre sont les plus utilisées pour l’isolation par l’intérieur. Les deux permettent de profiter d’un indice thermique élevé sans investir dans une grande épaisseur. Au niveau prix, il faut compter respectivement entre 15 et 20 euros le m² pour la laine de verre et la laine de roche.

 

L’isolation de la toiture par l’extérieur est une solution couramment proposée par les professionnels. La pose de l’isolant se fera entre les matériaux de toiture et la charpente. Cette technique peut être adoptée pour une construction neuve. Elle est aussi appropriée dans le cas d’une rénovation complète ou un changement de la toiture. Sans procéder à la rénovation, les dépenses ne seront pas amorties. Une demande de devis isolation toiture est toujours recommandée pour avoir une idée sur le coût total du projet.

 

Les avantages d’isoler la toiture par l’extérieur sont par ailleurs nombreux. D’abord, c’est un chantier peu perturbant car toutes les interventions se feront à l’extérieur. Ainsi, il n’y a pas besoin de déménager des pièces pendant l’opération. Ensuite, il n’y a aucune perte de la surface habitable avec ce projet. Cette technique permet également d’obtenir bonne performance thermique. Il s’agit aussi d’un projet compatible à la rénovation de la toiture.

 

Le prix de l’isolation de la toiture par l’extérieur est influencé par différents facteurs. Le coût des matériaux et la main d’œuvre sont les principaux facteurs à considérer. Pour les matériaux, ceux-ci s’estiment entre 40 et 100 euros pour le m². Le coût de main d’œuvre est plus important compte tenu de la complexité des travaux. Celui-ci varie entre 80 et 180 euros par m². Ces estimations portent le coût total du projet entre 120 et 280 euros par m².

Related Articles

Comment dépanner un appareil de chauffage ?

Sonia

Sécuriser son logement pour dormir sur ses deux oreilles

Christophe

Les précieux conseils pour personnaliser son jardin

Odile