Image default
Immobilier

Besoin d’investir dans l’immobilier ? Choisissez le logement étudiant !

Le secteur du logement étudiant est l’un des secteurs de l’immobilier qui marchent le plus. En effet, étant donné le manque de logement estudiantin dans les grandes villes, il serait plus aisé d’y trouver des locataires. Qui plus est, si vous avez l’intention de faire la demande d’un crédit immobilier, investissez dans les studios. Tout simplement parce que cela demandera beaucoup moins d’apports personnels par rapport aux autres types d’habitation. Éléments de réponse.

La question primordiale, où investir ?

Question primordiale, réponse simple : investissez dans les endroits urbains. C’est dans ces zones qu’il y a le plus d’étudiants et les demandes sont nombreuses par rapport aux offres du marché. Certes, cela vous coutera un peu plus cher que dans les autres régions, mais vous amortirez très vite vos dépenses. En effet, en plaçant votre argent dans les grandes villes les clients seront plus faciles à dénicher et le risque de vacance locative est moindre.

Marseille, Lyon, Bordeaux, Paris…autant de villes qui ont la côte. Si vous pouvez aller vers les zones littorales à fort potentiel touristique, allez-y, car durant la période estivale, vous pouvez facilement faire de la location saisonnière en attendant l’arrivée d’un nouvel étudiant. L’emplacement idéal serait d’avoir une habitation proche du centre-ville, si possible à proximité des moyens de transport. Vous pouvez aussi consulter un guide immobilier pour orienter vos choix.

Proposer un studio vide ou meublé ?

Pour faire simple et pratique, le côté meublé est celui qui est le plus adapté à la vie d’un étudiant qui arrive à la fac. En effet, un studio meublé décharge le locataire des soucis logistiques et vous permet aussi d’appliquer un loyer un peu plus cher que celui d’une habitation nue, ce qui est tout à fait normal.

Si on étudie bien le secteur, surement vous remarquerez que les biens les plus âgés s’acquièrent plus facilement que ceux qui sont tout récents. Mais en optant pour les biens les plus anciens, vous ne serez pas à l’abri de certains problèmes structurels comme la vétusté du système de plomberie ou une isolation défaillante par exemple.

Choisissez le type de crédit immobilier adapté pour votre logement étudiant

Prêt immobilier classique, in fine, PEL ou CEL, le nombre de crédits immobiliers que vous pouvez solliciter pour le financement de votre projet est nombreux. Mais pour une plus grande sécurité financière, l’emprunt immobilier classique est conseillé. En choisissant ce type de prêt, vous avez une marge de manœuvre plus grande durant les négociations.

Le plafond minimal d’emprunt est de 75000 euros et peut aller très au-delà (car ne possédant pas de plafond d’emprunt maximal). En plus, vous aurez 25ans pour rembourser votre emprunt. Surtout qu’en précisant à la banque que vous allez faire un investissement locatif, cela demeurera votre atout durant la négociation des conditions de prêt.

Surtout que vous allez investir dans le logement étudiant qui est un secteur très porteur en ce moment. En effet en France par exemple, on  recense pas moins de 2,5 millions d’étudiants dont une grande majorité a du mal à se loger. Mais en plus des étudiants nationaux, il faut aussi prendre en compte les étudiants étrangers qui recherchent aussi des habitations.

Placer ses fonds dans une résidence étudiante vous permet d’avoir un complément de revenu, surtout si vous êtes en âge de partir en retraite. Et si vous êtes jeunes, c’est un premier choix d’investissement pertinent, car en plus de garantir les loyers, il présente plus davantage que certains produits bancaires.

 

Related Articles

Pourquoi est-il rentable d’investir dans l’immobilier ?

Irene

À quoi sert une calculette prêt immobilier ?

Irene

Investissement immobilier : neuf ou ancien, que choisir ?

Claude