Image default
Crédit immobilier

Tout comprendre sur le remboursement anticipé d’un crédit immobilier

Généralement effectué suite à la vente d’un bien ou à une importante rentrée d’argent, le remboursement anticipé consiste à solder partiellement ou totalement son crédit. Toutefois, cette démarche peut s’accompagner de quelques contreparties qu’il ne faut pas prendre à la légère.

La majorité des emprunteurs remboursent prématurément leur crédit

Souscrire un crédit immobilier vous engage, en principe, à rembourser votre prêt du début à la fin, tout en respectant les conditions de votre contrat. Pourtant, contrairement aux idées reçues, la plupart des emprunteurs ont recours au remboursement anticipé de leur crédit, de manière partielle ou totale.

Bien qu’il soit relativement délaissé lors de la négociation, le remboursement anticipé d’un prêt amortissable est un élément fondamental qu’il est important de bien connaître.

Plusieurs cas de figure peuvent justifier un remboursement anticipé du prêt

Les remboursements anticipés d’un prêtpeuvent être motivés par un grand nombre de cas de figure, bien que le plus classique soit la volonté de revendre le bien immobilier, souvent pour cause de déménagement au motif professionnel.

Le propriétaire peut aussi avoir l’intention de faire racheter son crédit immobilier auprès d’une autre banque, afin de bénéficier de taux d’intérêt plus avantageux. Dans ce cas précis, pour être accompagné au mieux, il est souvent conseillé de faire appel à un courtier en prêt immobilier. Celui-ci connait les ficelles pour décrocher les meilleures offres à ses clients.

En ce qui concerne les remboursements partiels, il peut tout simplement s’agir d’une rentrée d’argent, qui permettrait de solder une partie plus ou moins conséquente du crédit.Dans ce cas, le remboursement peut servir, au choix, à réduire les mensualités ou à réduire la durée du prêt.

Toutefois, qu’il soit partiel ou total, le remboursement anticipé est rarement sans conséquence.

Le remboursement anticipé peut impliquer des frais supplémentaires

Si les banques ne peuvent en aucun cas s’opposer à un remboursement anticipé, ce n’est pas pour autant qu’elles l’apprécient. Pour elles, le remboursement est synonyme de manque à gagner, puisque les intérêts ne seront pas entièrement perçus.

Par conséquent, si les conditions de remboursement n’ont pas été discutées au moment de la négociation, la banque sera libre d’imposer des frais supplémentaires pour combler le vide : il s’agit des indemnités de remboursement anticipé (IRA), qui ne peuvent cependant pas dépasser 3 % du capital restant dû.

Vous l’aurez compris : selon votre contrat, les frais peuvent aller de quelques centaines à plusieurs milliers d’euros. Afin d’éviter les mauvaises surprises, il est donc important de bien étudier les conditions de votre crédit avant de vous lancer dans une telle démarche. Si la banque impose des frais, cela doit obligatoirement apparaître sur le contrat.

 

Les conditions du remboursement anticipé se discutent dans la négociation du crédit immobilier

 

Comme pour la grande majorité des clauses du contrat, il est possible de discuter des conditions de remboursement anticipé pendant la négociation du crédit. Toutefois, puisqu’il s’agit d’un sujet délicat, les banques peuvent être très difficiles à convaincre à ce sujet.

C’est pourquoi il est conseillé de faire appel à un courtier en prêt immobilier, qui sera mieux disposé pour négocier cette clause sensible.

Par exemple, si vous habitez dans le Centre Val-de-Loire, le courtier immobilier à Blois Prelys Courtage vous aidera à négocier efficacement votre contrat. Grâce à leur connaissance des banques de la région et à leur réseau de partenaires, les courtiers Prelys sauront trouver les bons arguments pour convaincre les conseillers.

Related Articles

Focus sur les programmes de prêts travaux à la rénovation

Claude

Crédit conso : les interrogations essentielles avant de sauter le pas !

Tamby

Un prêt travaux : une solution financière optimale pour financer vos travaux de rénovation

Tamby