Image default
Astuces et Conseils

Les bonnes pratiques pour renforcer l’isolation des murs contre les bruits

Pour tout le monde, la nuisance sonore est dérangeante. Heureusement, il est possible d’isoler acoustiquement une pièce de différentes manières. Tout dépend du type de sons. Dans la maison, les occupants subissent trois types de bruits. Il y a d’abord les bruits aériens qui se propagent dans l’air et passent de l’extérieur vers l’intérieur. Ensuite, les bruits d’impact ou de choc qui sont transmis par la vibration des parois. Enfin, les bruits d’équipements sont ceux émis par des installations et appareils assurant le confort du logement. Ces derniers sont tous à combattre par le biais d’une isolation phonique.

Quelle isolation acoustique des murs choisir ?

Presque tous les bruits, indépendamment de leur nature, se propagent à travers les murs. Ainsi, ils arrivent à troubler la tranquillité de l’intérieur de l’habitation. Il faut donc renforcer l’isolation des murs afin de se protéger des nuisances sonores. À cet effet, il existe des solutions et des produits spécifiques. Le doublage des murs par une ossature métallique est le plus utilisé. Le tout est complété par des plaques de plâtre acoustiques. Leur composition permet de réduire notablement les bruits, car le plâtre phonique fournit un résultat optimal.

Le doublage avec un isolant thermoacoustique est également indiqué. Il est composé d’une plaque de plâtre de 13 mm d’épaisseur et d’un panneau isolant en PSE graphité. La solution est facile à mettre en œuvre tout en présentant de bonnes performances. Seulement, elle exige que les murs soient plans.

L’isolation des murs sous une ossature en métal est également faisable. Pour cela, il suffit de poser un isolant fibreux sous une ossature métallique qui va servir de support final. Le choix de l’épaisseur s’effectue en fonction de l’objectif d’affaiblissement visé. L’avantage avec cet isolant est qu’il permet le passage des gaines électriques entre l’isolant et l’ossature sans détériorer l’isolant.

Certaines possibilités risquent de ne pas être possibles. Il s’agit surtout des chambres, dont la surface est réduite. Dans ce cas, il faut opter pour la solution Placo Phonique Rénomince. Elle allie une laine minérale haute densité comme la laine de chanvre à une plaque de plâtre phonique. Cela permet d’obtenir 3 cm d’épaisseur et une solution acceptable.

Quelques conseils pour optimiser l’isolation acoustique de sa maison

Pour obtenir une bonne isolation, il faut aussi savoir bien choisir les matériaux adaptés à l’isolation de sa maison. En effet, l’isolation acoustique a pour objectif de supprimer la propagation des bruits au sein de la maison. C’est pour cette raison qu’elle doit être performante. Afin de pouvoir optimiser l’isolation phonique de vos murs, il faut :

  • bien reconnaitre la nature des bruits : aériens extérieurs et intérieurs, bruits d’impacts, d’équipements ;
  • identifier l’origine du bruit pour bien déterminer quelles parois de l’habitation sont à isoler, comme les murs, plafonds ou combles ;
  • calculer l’intensité du son perçu afin d’évaluer le gain d’isolement à apporter, donc choisir le bon isolant ;
  • définir la nature des parois à isoler, du bois, plâtre, etc.

Ensuite, il faut choisir les isolants qui sont efficaces contre le bruit. En fonction de l’origine de la nuisance sonore, il existe de nombreux indices de performance des matériaux s’exprimant en décibels ou dB.

Related Articles

Astuces pour mieux choisir le type de toiture

Tamby

La femme de ménage : partenaire idéal pour maintenir la propreté de la maison

Odile

Un déménagement par un professionnel est-il réellement fiable et abordable ?

Clarisse